Présentation l'EPS

L’EPS en Seconde

Bulletin officiel spécial n° 4 du 29 avril 2010

En classe de seconde, les élèves sont confrontés à un nouveau contexte d’enseignement et à de nouvelles formes de travail scolaire. A des fins de diversification et d’équilibre, il est attendu qu’au moins trois compétences propres à l’EPS, organisent l’offre de formation.

Le programme national de la classe de seconde fixe comme niveau exigible le niveau 3 du référentiel national.

Concernant les compétences méthodologiques et sociales, l’accent sera mis sur l’adoption d’habitude de travail, l’appropriation de règles de vie collective.

Ainsi, nous proposons aux élèves de 2nde un ensemble de 4 ou 5 APSA, issues de CP différentes. Le niveau 3 d’exigence est visé. Néanmoins, l’enseignement reste libre, car la classe de 2nde est une année de transition entre la 3ème et le cycle Terminale. Il est préférable de stabiliser des apprentissages, ou de faire découvrir des activités que les élèves n’auraient pas vécues au collège. Précisons que 1/3 des élèves de 2nde sont nouveaux et n’ont pas forcément pratiqué les mêmes activités.
De ce fait, chaque enseignant se sentira libre de choisir les APSA pour sa classe (ou son menu, si les classes sont en barrette), de les mener à sa façon, et de les évaluer sans référentiel commun, toujours dans l’optique de préparer les exigences du cycle suivant.

Enfin, dans le cadre de la CP2, une journée de course d’orientation est organisée chaque année. Un temps de travail est prévu en amont (lecture de carte…). Sur cette journée, les élèves devront valider le niveau 3 d’exigences défini par les Textes Officiels de référence.

 

L’EPS en Première et Terminale :

Bulletin officiel spécial n°5 du 19 juillet 2012

L’EPS est une discipline d’enseignement qui entre dans l’évaluation du Baccalauréat pour un coefficient 2.

Elle n'est pas un examen ponctuel de fin d'année, elle est évaluée sous la forme d’un contrôle en cours de formation (CCF) et intègre les savoirs acquis pendant cette formation.

La dimension pédagogique nécessite la présence de tous les élèves aux cours d’EPS … tout au long de l’année. Même inaptes physiquement, les élèves ne sont pas dispensés de cours car des rôles sont à tenir et des apprentissages à renforcer.

 

 

Inaptitudes :

Un médecin ne peut en aucun cas dispenser un élève, mais doit déclarer son inaptitude à la pratique sportive en termes d'incapacités fonctionnelles (types de maux, d'efforts, capacité à l’effort...) et non pas en termes d'activités physiques interdites à l'élève (B. O. n° 25 du 21 juin1990 toujours en vigueur). Le professeur conviendra avec l’élève des conditions de sa participation aux cours.

Si l'inaptitude est égale ou supérieure à trois mois, l'élève devra se présenter au premier cours d'E.P.S. avec un certificat médical ; ses professeurs décideront des dispositions à prendre.

 

Détermination des unités d’enseignement (Menus de 3 activités de nature différente) :

Dès la classe de Première, les élèves vont avoir à choisir 3 Activités Physiques Sportives et Artistiques (APSA), qui composeront « leur menu » et qu’ils conserveront en Terminale.

Lors de la première rencontre avec les élèves de Première au gymnase de l’IND, les enseignants d’EPS feront une présentation du cycle terminal (la préparation du Bac EPS s’effectuant sur les 2 années de Première et Terminale).

Là, toutes les questions seront abordées et traitées avant que l’élève ne soit amené à faire deux choix parmi les sept menus retenus en classe de Première et sept menus en classe de Terminale.

Nous lui garantissons l’un de ses deux menus qu’il conservera en Terminale, afin d’optimiser ses chances de réussite pour le Baccalauréat EPS.

 

L'évaluation :

Chaque activité est évaluée en fin de trimestre, à des dates définies dès le mois de septembre, en accord avec les inspecteurs de l’Education Nationale. Conformément aux textes officiels, en classe de Terminale, une convocation aux trois épreuves leur sera remise en main propre avec émargement obligatoire. Le jour même des épreuves, l’élève émargera aussi et devra présenter, comme aux écrits, sa convocation et sa carte d’identité aux deux enseignants responsables de la certification.

Le candidat doit réaliser trois épreuves. Ces dernières visent à évaluer le degré d'acquisition des compétences attendues fixées par le programme d'EPS du lycée.

Pour constituer des ensembles certificatifs de trois épreuves à proposer aux candidats, l'établissement doit tenir compte de plusieurs impératifs :

les trois épreuves doivent relever de trois compétences propres à l'EPS ;
deux épreuves au moins sont choisies dans la liste nationale d'épreuves publiée dans l'annexe 1 de la circulaire. La troisième épreuve peut être choisie sur la liste académique.

Une épreuve de rattrapage est obligatoire pour tout élève « inapte partiel » en cours d’année, n’ayant pu valider ses compétences le jour des évaluations officielles.

 

Remarques :

A ce jour, il manque une proposition d’APSA de la CP2. Pour la rentrée 2015, l’escalade devrait être instaurée dans 3 menus, et ainsi compléter l’offre. Toutefois, une journée Course d’Orientation est organisée chaque année en 2nde, pour valider des compétences de la CP2.

Nous avons fait le choix de proposer une APSA de CP5 dans chacun des menus de 1ère / Tale, afin de répondre à la demande ministérielle et de faire accéder tous les élèves au niveau 4 de cette compétence. Ainsi, la course de durée, natation de durée, ou Step sont proposées dans les menus.

Mis à jour le 28/11/2021
haut de pagebas de page