L'Option EPS

Préambule des 3 enseignants (Mme Thomas en Seconde – Mme Smith en Première et Mme Péron en Terminale 2019/2020) de l’option :

Dans la présentation de cet enseignement optionnel, il n’est pas vain de repréciser à tous les acteurs de la communauté éducative (les familles notamment)  qu’il s’agit, d’abord et avant tout, d’une option d’éducation physique et sportive et NON d’une option « sport ».
 

Les activités physiques sportives et artistiques (A.P.S.A.), abusivement regroupées sous le vocable de sport, ne sont que des moyens légitimes pour une Éducation qui les implique mais les transcende.

Ces A.P.S.A. sont d’ailleurs classifiées, dans les textes ministériels actuels, en cinq champs d’apprentissage pour permettre l’atteinte de compétences qui s’objectivent, quant à elles, en A.F.L. (Attendus de Fin de Lycée)

  • Objectifs (référence au BO-Annexe 2) que l’équipe pédagogique en charge de l’option cherche à atteindre pleinement :
  1. Développer une culture corporelle par l’approfondissement et la découverte de nouvelles activités sportives et artistiques.
  2. Faire comprendre que les APSA s’inscrivent dans des problématiques de société.
  3. Faire réfléchir les élèves sur leur activité physique à partir de thèmes d’études.
  4. Sensibiliser les élèves à la conduite de projet et la réalisation d’une étude.

Pour atteindre les AFL par APSA dans les trois champs d’apprentissage sollicités en enseignement optionnel, nous nous référerons, bien sûr, à tous les éléments prioritaires énoncés dans le bulletin officiel en mettant plus particulièrement en exergue en classe de 2Nde pour le :

  • Champ n°1 : - « Se préparer à un effort spécifique, récupérer ».
  • Champ n°3 : - « Maîtriser la réalisation individuelle de sa prestation pour la mettre au service de la production collective ».
  • Champ n°4 : - « Réaliser des actions techniques d’attaque et de défense en relation avec son projet et ses choix tactiques ».


Bulletin officiel spécial n°5 du 19 juillet 2012

L’option EPS s’inscrit dans le cadre général  des enseignements optionnels au lycée et peut être présentée à l’examen du baccalauréat, au titre des épreuves facultatives.  L’évaluation est organisée soit en cours de formation soit sous la forme d’un contrôle ponctuel terminal. Un candidat dispensé de l’épreuve obligatoire d’EPS ne peut présenter l’épreuve facultative.

 

Seuls sont pris en compte les points obtenus au-dessus de la moyenne au titre du premier groupe d’épreuve de l’examen.  Ainsi donc, l’option se veut ouverte à des spécialistes, car l’obtention de points ne sera permise qu’aux candidats témoignant de bonnes qualités de performance et de maîtrise (demander les barèmes aux professeurs d’EPS).

L’épreuve ponctuelle terminale
 

Dans chaque Académie, le secteur fixe une liste limitative d’activités.

Les candidats à cette épreuve ponctuelle en font la demande auprès du responsable des terminales au moment de leur inscription au baccalauréat.

Ils choisissent alors obligatoirement une activité qui ne fera pas l’objet d’un enseignement dans le cadre de leur formation obligatoire en EPS.

Contrôle en cours de formation (CCF)

Cet enseignement est normalement de 3 heures supplémentaires à compter de la classe de seconde. (BO n°4 du 29 avril 2010)

Le groupe d’option est organisé autour de deux activités issues de deux compétences propres différentes.

La culture historique de l’IND fait que le Badminton ou le Volley ball (CP4) sont toujours proposés aux élèves. Une 3ème APS d’une CP différente sera proposée également. Ce n’est qu’en Terminale que l’élève choisira le VB ou le Badminton comme APS de la CP4.

Un élève inscrit dès la classe de seconde doit normalement poursuivre ses apprentissages en classe de première puis de terminale, sauf si un niveau très insuffisant a été constaté ou si son attitude est gênante.  (De très rares exceptions peuvent intégrer le groupe en première).

 

Les créneaux horaires sont situés en fin de journée, de 16h00 à 17h40, et une heure disposée aléatoirement dans la semaine.

Les élèves pratiquent dans des structures internes à l’établissement (gymnase, salle de gymnastique, terrains de HB, terrains de BB, piste d’athlétisme)

Objectifs de l’option EPS
 

  1. mieux se connaître
  2. enrichir sa culture liée à la pratique des activités physiques sportives et artistiques (APSA)
  3. élargir ses compétences et approfondir ses connaissances générales en relation avec les programmes de la discipline.

 

Au sein de l’option, on ne vise pas à constituer un préalable à d’éventuels investissements futurs dans les métiers du sport ou dans le secteur du sport associatif, cependant « des ponts » peuvent être jetés vers ce marché de l’emploi, porteur à l’heure actuelle.

 

L’enseignant qui assure l’enseignement facultatif en seconde, continue en 1ère, puis en Terminale pour suivre les élèves tout le temps du lycée. Ainsi, l’enseignant s’engage pour un cursus de 3 années.

 

Evaluation de l’option

Pour l'enseignement facultatif, le contrôle en cours de formation est réalisé sur l'année de terminale à partir de deux Apsa supports de deux épreuves physiques et d'un entretien.

Les deux Apsa doivent relever de deux CP différentes. L'une d'elles peut appartenir à l'ensemble certificatif de l'enseignement commun. Dans tous les cas, le candidat devra passer les deux épreuves physiques dans le cadre de l'enseignement facultatif.

La notation des pratiques physiques s'effectue de 0 à 20 points, en référence au niveau 5 de compétences attendues pour chacune des deux épreuves. La moyenne des deux épreuves, de coefficient équivalent, constitue 80 % de la note finale (soit 16 points sur 20).

La notation de l'entretien atteste des connaissances scientifiques, techniques, réglementaires et de la réflexion du candidat lui permettant de conduire sa pratique dans les deux Apsa suivies pendant les trois années du cursus lycée. Cette partie représente 20 % de la note finale (soit 4 points sur 20). L'entretien s'appuie obligatoirement sur le carnet de suivi.

La note finale sur 20 points est transmise à une date définie par le recteur, à la commission académique d'harmonisation et de proposition de notes selon des modalités fixées par l'échelon académique. Cette note sera arrondie au point entier le plus proche après harmonisation par la commission académique.

 

En seconde, les élèves doivent connaître les exigences de l’option et l’enseignant vise à mettre les élèves en projet d’apprentissage. Le niveau 4 est attendu. Pour cela, sans oublier les motivations initiales de chacun pour le jeu, le plaisir de se retrouver, de se mesurer aux autres pour certains, etc …. des tests d’aptitude physique peuvent être effectués.
Les principes fondamentaux sont enseignés pour les APS choisies.
Enfin, les connaissances liées à l’échauffement général et spécifique sont abordées.

En première, un approfondissement des connaissances est prévu pour mener les élèves au  niveau 5 dans chacune des activités enseignées  (les stratégies de jeu seront développées après que l’accent ait été porté sur la préparation physique générale et spécifique).
L’objectif de l’enseignant sera de faire passer les élèves de l’anomie (absence d’organisation individuelle et collective) en seconde, à l’autonomie en terminale.  Pour cela, le professeur sera de plus en plus un guide, un soutien à des apprentissages thématisés mais de moins en moins dirigés.

En terminale, le groupe se fixera lui-même des objectifs à atteindre en fonction des exigences données par les grilles d’évaluation (niveau 5).

Mis à jour le 28/11/2021
haut de pagebas de page